Aloha les crevettes masquées !

Halloween approche et j'avais envie de faire un article pour partager avec vous les livres, les films/séries, les jeux et les musiques qui me mettent dans l'ambiance "citrouille et chapeaux pointus".

 

Série/Film

  • Les revenants
Happy Halloween !

Les revenants est une série Canal+, créée par Fabrice Gobert, dont la première saison est sortie en 2012. Suite à son succès en France, elle a été importée dans une vingtaine d'autres pays, et a été l'objet d'un remake américain nommé "The returned".

Pour ceux qui craignent de se lancer dans une série qui possède déjà une tonne d'épisodes, sachez que la deuxième saison vient seulement de débuter il y a quelques semaines, donc si elle vous intéresse, vous n'aurez pas beaucoup d'épisodes à rattraper.

Quant au pitch de base, il est très simple : un jour, dans un village de montagne dominant un lac artificiel, des personnes décédées réapparaissent, et reviennent chez eux. On ne sait pas pourquoi, on ne sait pas comment.

Sont-ils dangereux ? Que veulent-ils ? De nombreuses questions se posent.

On se laisse alors emporter dans cet univers à l'esthétique très particulière, certains plans sont d'une beauté à couper le souffle. La musique participe également à cette ambiance hors du temps. Les acteurs sont vraiment talentueux. On grimace parfois de dégoût devant les images, on frissonne, et on veut savoir...

La saison 2 fait moins l'unanimité que la première, mais je vous recommande tout de même "Les revenants", au moins pour profiter d'une bonne série fantastique qui vient de chez nous ! (cocorico !)

  • Sleepy Hollow 
Happy Halloween !

J'étais au lycée lorsque j'ai vu pour la première fois ce film de Tim Burton. Je déteste les films d'horreur, mais celui-ci me laisse curieusement un très bon souvenir !

Adapté de la nouvelle de Washington Irving, La légende de Sleepy Hollow, ce film nous conte la légende du cavalier sans-tête ("Quasi sans-tête ? Mais comment peut-on être quasi sans-tête ? - Comme ceci ! - Beurrrk ! " ... Désolée, j'ai été conditionnée pour faire des citations d'Harry Potter).

L'esthétique gothique de Burton sublime le gore. Le sang ne ressemble pas à du sang, ce qui explique peut-être le fait que j'ai pu supporter tout le film sans m'enfuir en courant. Il y a également beaucoup d'humour !

Le film aborde différents thèmes, dont celui concernant l'opposition entre sciences et fantastique. Et enfin, si vous n'êtes pas encore convaincu, dedans, il y a Johnny Deep. Voilà. Si là vous ne courez pas le voir, je ne peux plus rien pour vous !

Coucou toi !

Coucou toi !

 

Jeu

  • Don't starve
Happy Halloween !

Don't starve est un jeu d'aventure développé par Klei Entertainment, disponible pour pas très cher (car souvent en promo) sur steam.

On incarne en premier lieu Wilson, un scientifique qui se retrouve mystérieusement propulsé par le diabolique Maxwell, en pleine nature, alors que la nuit approche...

Le but du jeu est simple: survivre. Comme ça, ça a l'air tout bête, mais en réalité, il y a tellement de manières d'y passer, que les premiers instants on ne cesse de mourir, recommencer, mourir, recommencer, mourir, recommencer... On apprend peu à peu ce qu'il faut faire, on est livré à nous-même, on explore, on se crée un abris, et l'on devient petit à petit, un survivant.

Le jeu est plein de surprises, entre les drôles d'animaux que l'on peut croiser, les différentes maps et les étranges objets que l'on peut collecter, les nouveaux personnages que l'on débloque, le jeu ne s'arrête jamais.

Seul petit bémol, il faut parler anglais. Mais on trouve facilement sur internet des patchs qui permettent de tout traduire en français.

Je vous laisse ici la vidéo d'Usul (qui m'avait vraiment donné envie de découvrir Don't starve, à l'époque), pour vous donner un avant-goût de ses graphismes sympatoch', et voir ce qui pourrait vous attendre, si vous craquez votre porte-monnaie.

J

Livres

  • Danse macabre de Stephen King
Happy Halloween !

Ah Stephen King !.. J'adore et je déteste sa plume à la fois. J'adore, car elle est captivante et talentueuse. Je déteste, car elle me met terriblement mal à l'aise. Mais c'est là où réside toute sa puissance.

Danse macabre est un cadeau que m'a fait une amie. C'était la première fois que je lisais du Stephen King, et je n'ai pas été déçue !

Ce livre est un recueil de nouvelles horrifiques, paru en 1978. Il contient notamment deux nouvelles, que King développera plus tard en roman (Une sale grippe deviendra Le Fléau, et Celui qui garde le ver est un prémice de Salem).

On peut picorer une nouvelle différente tous les soirs (de préférence, lorsque vous êtes seul(e)s chez vous, alors qu'un orage gronde dehors...) et se laisser environner par l'horreur. Je pense qu'il est mieux de ne pas toutes les enchainer.

Le style de Stephen King est reconnaissable, singulier. L'ambiance est lourde. Certaines nouvelles sont plus percutantes que d'autres. En tout cas, c'est un auteur à découvrir pour Halloween, si vous ne le connaissez pas déjà !

De plus, je me souviens m'être retrouvée absorbée par les propos de cet auteur qui se questionnait sur sa fascination pour l'horreur, et son rapport à la mort...

  • L'étrange cas de Juliette M. de Megan Shepherd
Happy Halloween !

Edité par les éditions Milan dans la collection Macadam, ce roman de 2013 est une série qui compte à ma connaissance 2 tomes (à moins que le troisième soit sorti mais qu'il m'ait échappé).

A Londres, durant l'époque victorienne, Juliette Moreau récurre les tréfonds du King's College. Elle n'est pas habituée à ce statut de domestique, car la demoiselle était la fille d'un riche scientifique. Mais son père a disparu après avoir été rejeté par la communauté intellectuelle, à cause d'expériences considérées comme contre-nature. Alors que la jeune fille essaye de supporter le déshonneur tombé sur son nom, par hasard, elle croise un ami d'enfance, Montgomery... Le beau garçon va lui apprendre une nouvelle des plus bouleversantes: le docteur Moreau, son père, n'est peut-être pas mort.

Ce roman a une ambiance plus jeunesse et plus léger que du Stephen King, mais il possède des aspects atrayants. Tout d'abord il mêle différents classiques : "L'île du docteur Moreau", "Frankenstein", ou encore "L'étrange cas du Docteur Jekill et de Mr Hyde".

Megan Shepherd utilise la science pour nous donner la nausée. L'horreur, finalement, pourrait tenir à quelques coups de scalpel...

Une question demeure au fil des pages : A quel moment cesse-t-on d'être humain ?

Les personnages sont charismatiques (en tout cas vous me donnerez des nouvelles de Montgomery et d'Edward Prince... pfiuuu ! Que calor !) et l'on retrouve le traditionnel triangle amoureux des romans pour adolescents, mais que j'ai trouvé plutôt jouissif. Juliette, l'héroïne, a une personnalité volcanique, avec quelques côtés sombres qui peuvent être intéressants.

 

Musiques

Pour finir cette sélection Halloweenesque, je vous propose de savourer ces mélodies pas très effrayantes, mais qui me font rêver de monstres cachés dans les placards :

 

Je vous souhaite donc de bonnes vacances et un joyeux Halloween à venir !
Pensez à éviter les cimetières les soirs de pleine lune...

 

Fantomatiquement vôtre !

Retour à l'accueil