Nous trois ou rien

Nous trois ou rien est un film de Kheiron (scénariste, rappeur, acteur, humoriste, que vous connaissez certainement grâce à son personnage taré dans la série Bref !) avec un casting impressionnant : Leïla Bekhti, Gérard Darmon, Zabou Breitman, Alexandre Astier, Kyan Khojandi, Camélia Jordana, etc...

Quand on connait un peu l'humour trash de Kheiron, on pourrait s'attendre à un film où les blagues sur la pédophilie cotoyeraient celles sur la zoophilie, mais non ! Rien à voir ! Nous trois ou rien est le genre de film familial qui te serre la gorge d'émotion et te permet de retrouver ton sourire ensuite, grâce à de bonnes vannes bien placées.

L'histoire nous raconte la vie des parents de Kheiron (Hibat et Fereshteh Tabib), nés en Iran, qui après avoir combattu les dictatures du Shah et de l'ayatollah Khomeini, doivent s'exiler en France. Nous suivons leur parcours, de leur lutte courageuse à leur immigration et à leur intégration dans un nouveau pays.

Ce qui est touchant, c'est qu'on ressent que le film est honnête, que la vérité n'a pas été déformée pour te faire pleurer toutes les larmes de ton corps en ajoutant des éléments dramatiques farfelus, que les personnages principaux ne sont pas devenus des magiciens qui peuvent sauver la planète, en exterminant tous les "méchants" d'un claquement de doigt. Ce sont de vrais humains qui ont vraiment été confronté à toutes ces épreuves, et qui ont fait ce qu'ils pouvaient, à leur échel.

C'est un hommage vibrant de tendresse et de fierté qui se dégagent des images. Hibat et Fereshteh ont des personnalités admirables. Pour moi, ce sont de simples héros du quotidien. Des gens dont on doit apprécier la présence, des personnes inspirantes. Il est impressionnant de voir à quel point, ce couple vit des moments d'une dureté absolue et pourtant, ne s'apitoye jamais sur son sort, comment il a toujours la force d'avancer sans s'arrêter, tout en continuant à se tourner vers les autres.

Le film nous rappelle qu'on peut tous agir, qu'en y mettant du nôtre, on pourrait tous s'offrir un monde où il ferait bon vivre (oui, ça fait peut-être un peu cucu dit comme ça, mais je ne sais pas comment l'exprimer autrement. M'enfin, ça serait tout de même chouette un monde plus accueillant, non?). Heureusement qu'il a existé et qu'il existe des gens comme Hibat et Fereshteh, qui ont le courage de se battre pour ce qui est juste.

 

Bref. J'ai aimé Nous trois ou rien.

Retour à l'accueil