U4 - Koridwen, Yves Grevet

U4 est une série au concept singulier. En effet, elle ne se paye pas le luxe d'avoir un, ni même deux, ou trois auteurs, mais quatre ! Pour l'instant, on a donc 4 tomes écrits par 4 auteurs français, qui se lisent dans le sens que l'on veut, avec 4 héros différents (2 filles et 2 garçons). Ça va, vous suivez ? Pour l'instant ça ressemble un peu à l'intitulé d'un problème de mathématique, mais c'est plutôt cool en vrai.

Dans U4, vous suivez donc soit Koridwen (dont l'auteur est Yves Grevet), soit Jules (de Carole Trébor), soit Stéphane (de Vincent Villeminot), soit Yannis (de Florence Hinckel).

Ces quatre adolescents ont vu 90% de la population mondiale mourir sous leurs yeux, d'un virus nommé U4. Seuls les jeunes entre 15 et 18 semblent épargnés par l'épidémie. Désormais, ils vont devoir se débrouiller seuls et se battre pour leur survie.

Koridwen, Jules, Stéphane et Yannis ne se sont jamais vraiment rencontrés. Leur unique point commun : ils jouaient tous les quatre à WOT, un jeu en ligne. Juste avant qu'internet ne soit coupé, ils ont reçu un étrange message de "Khronos", le maître du jeu, qui leur donnait rendez-vous à Paris, le 24 décembre, pour remonter le temps.

U4 - Koridwen, Yves Grevet

Ma soeur et mon frère m'ont offert pour Noël, le tome consacré à Koridwen. La jeune fille croise parfois les autres personnages, leur chemin s'entrecoupe donc. Mais l'on vit la catastrophe de son point de vue, avec une narration à la première personne.

Bretonne, issue d'une famille d'agriculteurs, Koridwen doit quitter sa campagne pour se rendre au rendez-vous de Khronos. Elle emmène avec elle Max, son cousin attachant qui semble avoir un léger handicap mental. Ensemble, ils vont rallier la capitale en tracteur.

Sur le chemin de la jeune fille au tempérament (comme aux cheveux) de feu, les rencontres et les morts vont s'accumuler. Il ne lui reste qu'un espoir : penser que les paroles de sa grand-mère étaient vraies. La vieille femme lui promettait un avenir exceptionnel, où elle serait une des sauveuses du monde.

D'abord réticente à y croire, petit à petit, la jeune fille va être forcée de constater que sa voie est toute tracée. N'aurait-elle pas quelques pouvoirs de sorcière ? Les vieux grimoires de sa grand-mère où sont inscrits d'étranges remèdes lui seront bien utiles. Ses rêves paraissent lui révéler quelques bribes de l'avenir. Mais est-elle réellement capable de remonter le temps ?

Tout ce tome est construit autour d'une comptine bretonne "Ar Rannoù", qui existe vraiment. Au départ, je pensais que cette comptine était une invention de l'auteur, et je trouvais que c'était un tour de passe-passe bien facile pour faire avancer l'histoire. Quand à la fin du roman, j'ai découvert qu'en réalité, Yves Grevet n'avait fait que la reprendre et avait donc dû trouver un moyen pour l'adapter à son scénario, j'ai été beaucoup plus impressionnée.

Ces légendes et cette culture bretonne m'ont plu, j'aurais aimé en savoir même un peu plus. Cette étrange comptine, aux paroles invraisemblables a finalement piqué ma curiosité et me donnerait presque envie de lui chercher une signification, quitte à me perdre dans de mystiques sites sur la magie bretonne.

Le personnage de Koridwen est assez plaisant; elle est plutôt du genre bad-ass, avec quelques rares moments de lâché prise et d'émotion. Ses préoccupations m'ont paru adaptées à son âge (le conflit avec ses parents, l'attrait pour internet avant la catastrophe, les garçons et l'amûûûr, ou plutôt la sexualité, dans son cas). U4 est une série pour ado, et j'ai de plus en plus de mal à m'identifier aux personnages de ce genre, mais Koridwen ne m'a pas insupportée.

Par contre, l'intrigue de base est un peu "cliché". Des sociétés dessimées par un mystérieux virus, où seuls les adolescents survivent, je trouve que ça n'est pas un pitch hyper original. Je leur accorde quand même, que la forme de la série est innovante, écrire à huit mains, ça change (même si Pierre Bottero et Erik Lhomme, notamment, avaient déjà expérimenté ce concept de série à plusieurs personnages, où les héros se croisent et ont chacun droit à leur propre livre, avec "A comme Association").

U4 n'est pas un gros coup de coeur, mais je suis tout de même curieuse de connaître les histoires de chacun des autres personnages, maintenant que j'ai eu un apperçu de leur personnalité à travers les yeux de Koridwen. Cette bretonne apparait comme l'espoir de l'humanité, je me demande donc, quelles sont les capacités de Jules, Yannis, et Stéphane ? Quels sont leur rôle à eux ?

Si j'ai l'occasion, j'achèterais peut-être le tome sur Stéphane. Stéphane est une fille, et rien que pour son nom bizarre, elle m'intrigue. Elle a l'air d'être très spéciale, d'être un personnage très atypique, au caractère bien trempé.

 

Si vous aussi vous avez lu un tome de U4, votre avis m'intéresse ! Avez-vous préféré l'un des personnages ?

Ou si vous avez juste envie de laisser un commentaire, n'hésitez pas !

A bientôt !

 

 

"Si ce livre était un plat", ce serait un bol de raisins secs, de cranberrys et de noix, noisettes...

Retour à l'accueil