Beaux rivages, de Nina Bouraoui, l'écho de mon propre coeur

Madame, Monsieur, flash spécial ! NON, ce blog n'est pas mort ! Il revient à la vie (je l'espère) ! Il est de retour, toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fort ! (je te place même une référence à fort boyard pour me faire pardonner...)

Cet été a été une période de chamboulements, pleine de rebondissements, et il m'a fallu du temps (et les encouragements de mes belles Morgana et La Luciole) pour me remettre à mon blog pour la rentrée.

Alors je te dégaine mon coup de coeur de la rentrée littéraire : "Beaux rivages" de Nina Bouraoui.

C'est une histoire simple, au thème mille fois exploitée mais qui fait mouche en fonction de l'auteur qui en parle. Bref, ça parle d'amour. Hoplalala ! Reste avec moi ! Je sais, une histoire d'amour ça peut rebuter plus d'un lecteur qui ne rêve pas d'histoire mièvre, dégoulinante de bons sentiments, mais là fais-moi confiance, c'est du pur bonheur, une écriture sans chichi et loin d'un style contemplatif de base.

A. (le personnage principal anonyme pour que tu puisses bien t'identifier à elle), vient de se faire larguer après 8 années de bons et loyaux services auprès de son Adrian d'amûûûr. Le bougre a préféré les bras accueillants d'une autre jolie jeune femme toute fraîche et toute pimpante. Il lui échappe donc.

Beaux rivages, de Nina Bouraoui, l'écho de mon propre coeur

Le couple ne se sépare dans la violence, après une dispute déchaînée où l'héroïne finit les cheveux défaits et les yeux évacuant des torrents de larmes dans lesquels elle aimerait bien se jeter. Que de chique, mon enfant ! Ces deux ex-tourtereaux sont paumés ! Ils s'aiment encore un peu, mais ils savent que c'est terminé. Et c'est difficile à accepter pour A.

A. c'est un peu moi, c'est un peu toi, c'est une nana de nos jours qui ne peut pas s'empêcher de regarder comment ça se passe du côté de son ex grâce à internet, et qui stalke la poufiasse qui l'a remplacée (que celui qui n'a jamais consulté un profil facebook sur lequel il n'avait rien à faire, me lance la première pierre !)

Le roman raconte cette chute, et cette reconstruction. Ce que la rupture réveille en nous, toutes les séparations précédentes qui construisent notre façon d'appréhender la perte. C'est l'histoire d'un chagrin, mais surtout d'une lutte douce.

Beaux rivages, de Nina Bouraoui, l'écho de mon propre coeur

C'est beau et pourvu d'une certaine poésie, et ça se lit très vite (j'ai dévoré le roman en un dimanche ensoleillé). On veut savoir comment A. va remonter la pente, parce que ça nous rappelle forcément des souvenirs (puisqu'au final, ça peut te rappeler aussi bien ta dernière rupture amoureuse comme amicale. C'est toujours dur de perdre quelqu'un et d'être mis à distance).

Pour moi ce livre est un succès. Il se lit en un souffle, un souffle saccadé de certaines longues phrases de Nina Bouraoui, où tout s'enchaîne. Il n'est pas révolutionnaire, il est juste beau, et il a réveillé des choses en moi.

Tel le petit Poucet, laissez-vous tenter par les miettes de cet amour passé...

Et BIM ! Illustration de miettes ! Quel humour ! Oh oh ! Qu'est ce qu'on rit !

Et BIM ! Illustration de miettes ! Quel humour ! Oh oh ! Qu'est ce qu'on rit !

Retour à l'accueil