L'opossum rose, de Federico Axat, un thriller qui rend fou

Etant actuellement d'humeur massacrante pour cause d'allers-retours incessants aux urgences (pour faire marcher une carte vitale, compter entre 5 ou 6 tentatives), il me semble donc totalement logique de vous parler de roman sombre.

L'opossum rose est un thriller qui m'a interpellé à cause de son titre. Qu'est ce qu'un opossum a à faire dans un polar ? Et surtout un opossum ROSE. Ca fait peur un opossum rose ? Non, ça donne envie de lui faire des câlins plutôt !

La quatrième de couverture comparait l'atmosphère créée par Federico Axat à celle de grands artistes (genre l'auteur de Shutter Island, Hitchcock, Chirstopher Nolan, Irving, Stephen King...), c'est pourquoi j'étais encore plus intriguée. J'ai donc cédé, et j'ai été ravie.

L'intrigue s'ouvre sur une scène assez détonante. Ted, le personnage principale, a un pistolet contre la tempe. Il s'apprête à mettre fin à ses jours. Au même moment, on frappe à sa porte. Il hésite à ouvrir pour se débarrasser de l'inconnu mais il trouve dans sa poche un mot funeste écrit de sa propre main, lui disant "Ouvre, c'est ta dernière chance.".

Ce thriller psychologique est incroyable car il nous fait arpenter des méandres fascinants. C'est un véritable labyrinthe pour l'esprit, et à chaque fois que vous pensez comprendre, l'auteur réussira à vous étonner.

C'est un roman en "poupée russe" : il y a plusieurs romans dans ce roman et pourtant toutes ces parties sont extrêmement bien maîtrisées et parfaitement connectées.

Le début peut nous dérouter un peu, mais même ce qui pourrait sembler être un point négatif, se retrouve être plus tard un incroyable point positif (j'aimerais vous en dire plus, mais je pèse chacun de mes mots de peur d'en dire trop).

Contrairement à certains polars, on ne va pas de péripéties en péripéties inutiles, de suspects en suspects avec des théories que l'on sait déjà fausses parce qu'il reste encore 200 pages à lire avant le dénouement, non, là on va de découvertes en découvertes, la complexité de l'intrigue est un véritable régal.

Je reste extrêmement admirative devant cette construction extraordinaire. Tant d'éléments disparates qui finissent par faire sens, sans qu'on ne s'y attende, j'ai presque envie de dire que c'est magique !

L'opossum rose, de Federico Axat, un thriller qui rend fou

Ce livre risque de vous rendre légèrement paranoïaque et de vous faire craindre les opossums mais c'est surtout une immersion impressionnante dans la tête du personnage principal, où chaque page est une lutte pour la vérité.

Je ne peux que vous recommander cette lecture addictive !

 

Si ce livre était un plat ou une boisson, ce serait un kinder surprise.

Retour à l'accueil