J'attendais "Marquer les ombres" depuis presque 2 mois, au moment où la représentante de chez Nathan m'en avait parlé. A l'époque, on n'en savait pas trop, il y avait juste des visuels  en bleu et or qui circulaient, et l'intrigue était gardée en très grande majorité secrète.

Alors dès qu'il est arrivé, peu avant mes vacances (heureux hasard), j'ai sauté dessus et je l'ai commencé à tête reposée. A peine avais-je lu quelques chapitres que j'avais compris que ce livre serait un coup de coeur.

J'étais passée à côté du phénomène Divergente, car j'étais Team Hunger Games à l'époque (et j'aurais eu l'impression de tromper Suzanne Collins en me mettant à une autre dystopie grand public (#BonjourLaNévrosée)). Je m'attendais donc à une nouvelle histoire du même type pour Marquer les ombres. Et bien que nenni ! On a là un roman SF - Fantasy pur souche, qui ne répond plus aux codes de la contre-utopie Young Adult.

Marquer les ombres, Veronica Roth - Attention coup de coeur !

Marquer les ombres est une sorte d'épopée englobant le destin de deux familles vivant sur la même planète, mais provenant de deux peuplades opposées : les shotets et les thuvesits. Veronica Roth a construit un univers extrêmement cohérent grâce à une myriade de détails sur les habitudes de vie de ces peuples. On découvre donc qu'ils possèdent tous un "don" se déclenchant à leur puberté, qui leur provient du "flux" - un courant d'énergie flottant dans l'espace, tel un ruban reliant les différentes planètes de leur système solaire.

Ils peuvent en plus de leur don-flux, se voir attribuer un "destin", dicté par des oracles. C'est le cas d'Akos, premier héros que l'on rencontre. Membre des thuvesits, Akos est le fils d'une oracle qui perçoit les différents futurs possibles. Il ignore encore son destin quand il se retrouve obligé de fuir son école avec sa soeur Cisy et son frère Eijeh, car tous les destins auparavant gardés secrets, ont été révélés.

La deuxième héroïne, Cyra, vit de l'autre côté de la Traverse, une ligne de démarcation faite d'"herbes plumes". Fille cadette des Noavek, famille gouvernant d'une main de fer les shotets, elle grandit en voyant son frère se faire former pour devenir un gouverneur dur et froid. Pourtant, le destin de son aîné est de se faire détrôner. Cyra deviendra toutefois le bras droit de son frère, qui utilisera son pouvoir - celui de faire souffrir les gens au moindre contact physique - pour assouvir ses projets.

Evidemment, ces deux personnages sont voués à se rencontrer.

Les intrigues sont denses sans jamais être assommantes. De nombreux arcs sont exploités, tout en étant maîtrisés, parfaitement tissés pour former un tout très réussi.

La genèse des personnages nous est expliqué, nous permettant de comprendre leurs comportements actuels et évitant ainsi l'écueil d'une vision manichéenne. Cela est très réussi, d'autant plus que les héros nous paraissent ainsi plus attachants et plus réels.

Quelques éléments se devinent, mais le roman est porteur. On a envie d'en savoir plus sur tout, d'autant plus que l'on arpente qu'une petite partie du monde inventé par Veronica Roth. Mais notre envie devrait être assouvie dans les prochains tomes, l'intrigue se passera certainement dans d'autres recoins de la galaxie puisque l'on dégote dès les premières pages du livre, une carte du système solaire de Cyra et Akos...

Je crois que ce qui m'a le plus enthousiasmé, c'est la profondeur de l'univers. On a l'impression de voyager dans un nouveau pays magique, et de découvrir les habitudes culturels d'autres peuples, comme on pourrait le faire en rencontrant des chinois, des inuits... J'ai adoré découvrir les coutumes des shotets et des thuvesits ! Les paysages et les éléments qui les composent sont très visuels, et j'ai été particulièrement fascinée en partie par les fleurs-de-silence, plante capable du meilleur comme du pire.

Marquer les ombres, Veronica Roth - Attention coup de coeur !

J'ai vraiment envie de connaître la suite de cette histoire qui en plus, à le mérite d'avoir des personnages féminins forts et contrastés, et d'être gay-friendly (un personnage est homosexuel, et ça nous est annoncé sans chichi et trémolo, de manière totalement normale en une phrase).

Pour moi c'est un coup de coeur. La science-fiction et la magie de la Fantasy se superposent en une aventure dépaysante, où les personnages sont attachants. Je vous recommande vraiment, vraiment, vraiment cet ouvrage !

 

Si ce livre était un plat ou une boisson, ce serait un plat chaud et complet aux saveurs exotiques et variées.

Retour à l'accueil